lundi 9 mai 2005

Le spammer est mort : vive l'arroseur !

La Commission générale de terminologie et de néologie a publié, au Journal officiel du 5 mai 2005, quelques listes de nouveaux mots francisés touchant au secteur des nouvelles technologies.

Ainsi, le spammer (ou sa francisation factuelle en spammeur) est abandonné au profit de l'arroseur - ce qui risque de devenir rigolo lorsque l'on parlera de spam (enfin, d'arrosage) pour des produits de jardinage (et en particulier de tuyaux d'arrosage). Peut-être que l'arroseur aura le même avenir que le mél (qui avait été abandonné au bout de quelques années au profit de son équivalent québécois courriel).

Autres mots ou expressions francisés par la Commission de terminologie. Ainsi, le MMS (pour Multimedia message service) est abandonné au profit de "message multimedia" ou "service de message multimedia", la Commission estimant que "l'abréviation MMS, parfois en usage, qui provient de l'expression anglaise est déconseillée".

Fin également des hot spots : ils deviennent des zones d'accès sans fil, ou plus simplement, une zone ASFI (pour Accès sans fil à l'internet). Demeure néanmoins le nom des technologies sans fil utilisées comme le Wifi ou le Wimax.

1 commentaire:

Philippe ANTONIO a dit…

J’avoue être farouchement opposé aux anglicismes dans la langue française mais il faut tout de même noter la faiblesse de cette Commission et plus généralement, des linguistes français lorsqu’il s’agit de trouver un équivalent aux termes anglosaxons qui aient autant d’impact, de fluidité et de facilité d’intégration.
Nous devrions prendre exemple sur nos amis québecois et leur Office Québecois de la Langue Française, bien plus réactifs et brillants sur la modernisation de la francophonie…
A quand une vraie communauté internationale de la langue française à l’instar par exemple de la CPLP pour les lusophones ?

Bravo Benoît pour votre blog !