jeudi 17 mars 2005

Le marché aux esclaves de retour grâce à l'internet

Voici qu'en Allemagne, une pratique jusqu'alors "tabou" vient d'être quasi-officialisée : le marché aux esclaves dématérialisé.

Imaginez plutôt : une personne recherche un salarié. De là, des candidats à l'emploi se battent pour conquérir le poste en proposant le plus petit salaire. En Allemagne, cette situation n'est pas un rêve. En effet, un site dédié à cette pratique a été créé. Appelé JobDumping.de, il permet à tout candidat de proposer le salaire le plus bas pour lequel il est prêt à accepter le poste.

En France, une telle situation peut paraître décalée. Mais elle existe, même si elle n'est que très rarement visible. En effet, on a pu assister à plusieurs reprises à des "enchères inversées" portant sur le recrutement de salariés temporaires. Ainsi, une entreprise ayant besoin de 50 employés temporaires proposent aux différentes entreprises du secteur, via une plate-forme internet, de négocier le prix afin d'en obtenir le plus.

Une nouvelle version du marché aux esclaves !

1 commentaire:

MP future esclave ? a dit…

C'est vrai que c'est assez particulier comme méthode de recrutement.
En même temps, je peux comprendre les candidats à l'emploi. J'ai terminé mes études en juin 2003 et depuis je cherche du travail ! Aujourd'hui, je suis en stage parce que je n'ai pas trouvé mieux, et stagiaire alors que je remplace une femme partie en congé de maternité. Légalement, je devrais être en CDD, mais les entreprises ont tant l'embarras du choix devant la multitude de personnes recherchant un emploi. Pourquoi se priveraient-elles ?