mardi 4 janvier 2005

La commerce électronique débuterait-t-il le lundi à 08h00 ?

Les ventes temporaires connaîssent un engouement de plus en plus important. Après Vente-Privee.com (site vendant à un réseau d'affiliés un nombre limité de produits pendant une durée elle-même limitée), un nouveau cybermarchand s'est lancé en France : lundi8h.com.

Le concept reprend celui de Woot, site américain proposant chaque jour un produit différent en quantité limité. Le jour suivant, le produit est remplacé par un autre.

Le site français n'a pas choisi de prendre la même cadence. Il proposera un seul produit par semaine (au travers de la réservation d'une quantité limitée de chaque produit auprès du grossiste et d'un interface de cette donnée avec le niveau de commande). Pour l'heure, ont été vendues : des clés USB, un écran TFT et .. une Rolls Royce Silver Print.

3 commentaires:

Benoit Tabaka a dit…

A mon tour de commenter mes propres post (comme quoi la nuit porte conseil !). Je me demande si le concept choisi par ce site n'est pas "plus faible" que celui qu'a retenu par exemple Vente-Privee ou Woot. En effet, le système d'une vente sur une durée limitée tend à recréer une sorte de "pression" sur l'acheteur qui doit se décider vite à acheter le produit (sans, par exemple, prendre le temps à tête reposée de rechercher sur le web si le prix est vraiment intéressant). Avec un délai d'une semaine, la "pression" sur l'internaute diminue et finalement, celui-ci a le temps de comparer les prix, vérifier que le prix est le moins cher.

Autre commentaire également, je suis devenu sceptique en consultant plus en avant le site et notamment la rubrique FAQ.

Notamment on peut y lire à la question suivante : "Je veux parler à une personne au téléphone, puis-je vous téléphoner ?", la réponse qui suit : "Non ! Nous sommes trop occupés à chercher à travers le monde des produits vraiment pas chers et que vous ne trouverez nulle part ailleurs ! Par contre, vous pouvez nous écrire un mail et nous vous répondons très rapidement".

Seulement, l'article 19 de la lCEN impose aux cybermarchands de faire figurer un numéro de téléphone.

bitonio a dit…

Le concept de VP était intéressant mais les délais de livraisons (certain sur un exemple d'une paire de chaussure) bref, au final même le teasing est très propre et les prix sont loin d'être ceux de magasin d'usine...

L'idée est loin d'être bête, elle rejoint l'idée des achats groupés (comment il s'appellait déjà ce site censé faire pression sur les constructeurs / grossite pour avoir des tarifs sur un nombre de commandes importantes ?)

Antoine.

Benoit Tabaka a dit…

J'crois que c'était Clust.com qui proposait cela ... mais aujourd'hui cela a disparu avec la fusion de Clust et du lyonnais TopAchat.